blogitator

3 théories sur la motivation au travail

Le travail est l’une des composantes fondamentales de notre vie puisque la journée de travail occupe une grande partie de notre temps. En calculant les heures de sommeil et le temps libre, on se rend compte que le travail occupe une grande partie du quotidien. Il est donc extrêmement important de trouver la bonne motivation pour travailler si vous voulez mener une vie plus heureuse. Les trois théories fondamentales pour trouver une motivation au travail présentées ci-dessous ont été consacrées à ce sujet important.

Le travail n’est pas seulement le moyen dont nous disposons pour assurer une situation économique stable permettant de survivre. Il est étroitement lié à l’insatisfaction ou à la satisfaction ressentie sur le plan personnel. C’est pourquoi il est fondamental d’apprécier le travail, pour maintenir également la motivation personnelle à un niveau élevé.

En effet, la motivation n’apporte pas seulement des avantages en termes de bien-être pour ceux qui travaillent, mais elle est aussi une garantie de résultats pour l’entreprise. Si vous voulez en profiter, voici trois astuces sur la motivation au travail élaborées par des experts qui vous aideront à atteindre cet objectif.

Qu’est-ce que la motivation au travail ?

Tout d’abord, il convient de clarifier ce qu’on entend exactement par « motivation pour le travail », puis d’examiner les stratégies permettant de l’améliorer. La motivation concerne cette impulsion, ou force intérieure, qui pousse à accomplir les tâches volontairement, en utilisant sans réserve les ressources physiques et mentales afin d’atteindre son but.

Plus cette impulsion est forte, plus il est probable ,bien que d’autres variables soient en jeu, que les tâches dont la personne est responsable dans le cadre de son travail seront exécutées au mieux. Dans de nombreux cas, cela augmente la productivité, la compétitivité et améliore le bien-être individuel, car cela accroît l’estime de soi, la sécurité et le sentiment d’épanouissement.

Théories pour augmenter la motivation au travail

1. La théorie de l’équité d’Adams

Cette théorie est très pertinente dans le domaine professionnel. Son hypothèse principale est la suivante : la motivation au travail est basée sur la façon dont le salarié évalue la tâche qu’il accomplit, la rémunération qu’il reçoit en retour et la comparaison de celle-ci avec ce que le reste des travailleurs reçoivent .

Plus l’indemnisation est élevée, plus le travailleur est impliqué. Avec une rémunération moins élevée, il se sentira au contraire moins valorisé et moins impliqué, au point de décider de quitter son emploi.

En résumé, la motivation vient d’un traitement équitable et de la satisfaction de ce qui a été réalisé en retour du travail accompli. C’est pourquoi il est vital pour une entreprise d’évaluer correctement ses employés.

2. Théorie de la motivation et de l’hygiène à Herzberg

L’auteur souligne la nécessité d’évaluer ce que les gens considèrent comme satisfaisant sur le lieu de travail et ce qu’ils veulent. Il est ainsi possible d’identifier les éléments qui provoquent l’insatisfaction ou qui peuvent transformer le travail en une activité insatisfaisante.

Pour les distinguer, on appelle facteurs « hygiéniques » tous ceux qui rendent le travail satisfaisant, mais qui ne sont pas nécessairement motivants. Il s’agit de : salaire, relations interpersonnelles, stabilité économique, supervision par les supérieurs, etc.

De même, les facteurs de motivation proprement dits sont séparés et comprennent : les promotions, la reconnaissance, la responsabilité, l’épanouissement personnel, la position sociale, l’évolution professionnelle, etc. C’est-à-dire qu’elles vous rendent vraiment satisfait et, par conséquent, motivé.

3. La théorie des besoins acquis de McClelland

C’est l’une des théories les plus connues sur la motivation pour le travail. Pour le développer, l’auteur s’est basé sur une comparaison des actions de certains managers qui ont travaillé dans différentes entreprises et est arrivé à la conclusion qu’il existe différents besoins à satisfaire pour qu’un travailleur se sente motivé.

Il s’agit principalement : de la nécessité d’obtenir des résultats, qui améliore l’efficacité et la performance du travailleur qui recherche la satisfaction de sa propre réalisation ; de l’équilibre entre pouvoir et reconnaissance et entre défi et succès ; de la nécessité d’appartenir au groupe et d’avoir des contacts avec les autres.

Celles-ci présentaient trois théories de base sur la motivation pour le travail. Les connaître et les appliquer peut facilement améliorer l’efficacité et la productivité d’une organisation.

Quitter la version mobile